Posted By États de Splendeur

Chemin de fer

 

 

Au grand dam de toute la population Gaspésienne, Via rail a décidé de laisser aller le chemin de fer de la Gaspésie à l'abandon. Un rapport de VIA lancé en septembre notait que les infrastructures ferroviaires étaient en état fonctionnel satisfaisant et que seul certains ponts et autres points avaient besoin d'infrastructure. Cependant un investissement de 93 millions de $ sur 5 ans a été demandé. S'il n'est pas reçu d'ici mars, VIA supprimera la route gaspésienne.

  C'est la Société de chemin de fer de la Gaspésie qui s'occupe des rails et du réseau, VIA ne fait qu'emprunter son réseau. Il s'agit d'une des routes ferroviaires les plus panoramiques du Québec. Mais c'est l'économie gaspésienne qui risque d'en souffrir le plus.

  Hier, plusieurs acteurs important de l'économie Gaspésienne se sont réunis pour expliquer la perte que représenterait la fin du train en Gaspésie. Plusieurs entreprises dépendent de ce réseau pour importer matériaux ou encore pour exporter. De plus, le secteur éolien en Gaspésie, dépend de ce mode de transport pour son fonctionnement. Il est dommage de voir le peu de priorité qui est accordé à la Gaspésie par la société d'état. Le réseau ferroviaire gaspésien dispose d'un achalandage respectable, et a permis à la SCFG de dégager des profits l'an passé.

Le train en Gaspésie, c'est: plus de 325 kilomètres de rail, 77 aiguillages, 139 passages à niveau et surtout: 93 ponts. Une infrastructure névralgique pour la région. Une mobilisation d'une cinquantaine de manifestants a eu lieu à New Carlisle, hier, pour réclamer la sauvegarde du train qui a tant servi, au long de son histoire, la Gaspésie comme d'autres régions. Le dossier est pour l'instant encore ouvert et il y a espoir en date du jour de mobiliser de la volonté politique pour garder ouvert ce chemin de fer. Souhaitons aux Gaspésiennes et aux Gaspésiens de pouvoir conserver ce morceau crucial de leur tissu régional.


 
Posted By États de Splendeur

Cosmétiques

 

 

Une initiative de la Coopérative de solidarité les Bio-Jardins Rocher Percé, pour la première fois devient disponible sur le marché une ligne de produits cosmétiques Gaspésiens de A à Z.

Trop souvent ces produits se limitent à la gamme de produits conventionnels, ou à des produits naturels provenant de la Califirnie, du Maine, ou de la Colombie Britannique par exemple.

La Coop, qui comprend 10 membres-travailleurs et qui est soutenue par plus de 200 membres, fait déja quelques produits alimentaires, produits sur sa ferme. Cependant, un produit du terroir n'est pas obligé d'être alimentaire. C'est alors qu'est venu l'idée de développer une ligne de produits cosmétiques dignes de ce nom, mais exploitant des ressources naturelles gaspésiennes. Ainsi sont mis en valeur certains des bienfaits que nous offrent les produits qui sont cultivés sur la ferme de la Coop les Bio-jardins Rocher Percé. Ces plantes, certifiées biologiques vont de la fleur de sureau à la prêle et la verge d'or, l'ortie à la Véronique, pour n'en nommer que quelques-unes.

 Donc il est maintenant possible de se procurer des produits de beauté efficaces, naturels, de qualité, tout en encourageant l'économie régionale de la Gaspésie. Ils sont disponibles dès maintenant dans les grandes villes et sur le web. Félicitations à la Coopérative de solidarité les Bio-jardins Rocher Percé pour cette ingénieuse idée.

 

Pour plus d'info: devas.ca/cosmetiques.html

Coop


 

 

 
Google

User Profile
États de Spl...
Québec

 
Archives
 
Links